woman sitting by the ocean

Promouvoir l’égalité des genres

Au cours des 25 dernières années, la Fondation s’est forgé une réputation de chef de file en matière de lutte pour l’égalité des genres. Nous luttons pour éliminer les obstacles qui nuisent à l’avancée des femmes et des filles au Canada.
Notre travail est propulsé par les programmes communautaires que nous finançons pour contribuer à sortir les femmes et les filles de la pauvreté, les aider à échapper à la violence, leur redonner confiance et faciliter leur accès aux rôles de leadership. La Fondation s’inspire de l’expérience des prestataires de services et des participantes des programmes pour élaborer des projets et des stratégies provinciales et nationales.

Voici quelques-uns de nos récents projets :

  • le Réseau d’égalité des genres Canada

    Le Réseau d’égalité des genres Canada, un projet unique visant à promouvoir l’égalité des genres au Canada, a été lancé en septembre 2017. La Fondation a été choisie par Condition féminine Canada pour convoquer, faciliter et encadrer ce projet national. Grâce à ce réseau national, environ 150 femmes leaders de partout au Canada auront l’occasion, au cours des trois prochaines années, de travailler ensemble pour favoriser des changements de politiques, bâtir un leadership intersectionnel et inclusif et agir collectivement pour faire avancer l’égalité des genres au Canada.

  • Renforcer le domaine de la promotion des relations saines chez les jeunes

    Bien que des programmes de promotion des relations saines chez les jeunes soient offerts un peu partout au Canada, il y a encore beaucoup à faire pour coordonner les efforts de réseautage et de soutien de ces programmes.

    C’est pourquoi la Fondation axe ses efforts sur les changements à l’échelle nationale avec le Renforcement du domaine de la promotion des relations saines chez les jeunes, un programme sur trois ans entamé en 2015. Soutenu par Condition féminine Canada, ce projet vise à rassembler les travailleurs et travailleuses des programmes communautaires, les universitaires, les décideurs politiques, les bailleurs de fonds et les jeunes pour célébrer les réussites, soulever les défis et discuter de l’avenir des programmes de promotion des relations saines chez les jeunes.

    La Fondation s’est associée avec le Antigonish Women’s Resource Centre and Sexual Assault Services Association, la BC Association of Aboriginal Friendship Centres, la National Association of Friendship Centres, l’Alliance Pro-jeunesse, PREVNet, et le Wii Chiiwaakanak Learning Centre pour diriger ce projet.

    Les recherches démontrent de plus en plus qu’une approche collaborative aux problèmes sociaux complexes donne de meilleurs résultats et des réussites sur le long terme. Ce projet vise à renforcer la coordination, harmoniser les priorités et faciliter l’échange des connaissances. Notre espoir est qu’au bout du compte, les jeunes de la prochaine génération seront mieux équipés pour vivre une vie saine et sans violence.

  • Les trousses à outils pour le mentorat des groupes de filles

    Le Fonds pour les filles de la Fondation soutient de nombreux programmes comportant un élément de mentorat, et nos évaluations à cet égard indiquent des résultats extraordinaires. Le mentorat de groupe consiste à jumeler chaque fille avec une mentore, mais aussi avec trois ou quatre de leurs paires.

    Les filles disent que le mentorat les aide à valoriser leurs forces, à s’exprimer plus librement, à prendre confiance et à croire en leur capacité de réaliser leurs rêves. Compte tenu de l’importance du mentorat, la Fondation souhaite donner à plus d’organismes communautaires les moyens de l’offrir.

    Avec l’aide généreuse de la W. Garfield Weston Foundation, nous avons conçu une trousse à outils virtuelle pour le mentorat des groupes de filles. N’importe quel organisme peut accéder à cette ressource électronique et s’approprier les étapes, outils, consignes et astuces concrètes pour concevoir un programme dans leur communauté.

    Lorsque nous avons conçu la trousse à outils, nous avons demandé à cinq organismes de la mettre à l’essai. Nous les avons invités à utiliser la trousse à outils pour concevoir un programme de A à Z et leur avons demandé de noter leurs apprentissages. Nous avons ensuite consulté ces groupes, analysé leurs commentaires, extrait les tendances et cerné les lacunes, puis nous sommes retournées à la planche à dessin pour créer du nouveau contenu mieux adapté.

    Pour nous assurer que le contenu réponde bien aux besoins cernés, nous avons également consulté un groupe consultatif formé de chercheurs, de praticiennes, de bénéficiaires, de spécialistes en matière d’évaluation et de notre partenaire dans le projet, Alberta Mentoring Partnership.

    Maintenant que la trousse à outils a été lancée, nous avons hâte de voir la magie du mentorat opérer et profiter à de plus en plus de filles dans des collectivités partout au Canada.

  • Stratégie quinquennale pour mettre fin à la traite sexuelle

    Il est question de traite lorsqu’une personne est placée de force dans une situation où elle est exploitée sexuellement ou contrainte à travailler. Il s’agit d’une forme grave et sous-estimée de violence faite aux femmes qui se répand actuellement au Canada.

    En 2014, la Fondation a lancé une stratégie quinquennale visant à mettre fin à la traite des personnes à des fins d’exploitation sexuelle au Canada. Cette stratégie s’appuie sur les recherches menées par le Groupe de travail national sur la traite des femmes et des filles à des fins d’exploitation sexuelle au Canada.

    Depuis, les apprentissages de la Fondation ont beaucoup avancé. En collaboration avec les organismes que nous subventionnons, nous nous efforçons d’approfondir notre compréhension du phénomène de la traite, par la recherche et l’évaluation, avec l’aide des leaders de ce domaine. Puisqu’il s’agit d’un domaine émergent, la Fondation s’engage à faire en sorte que les résultats de ses recherches servent à formuler des solutions qui favorisent le pouvoir d’agir des femmes en soutenant les survivantes de la traite.

    La stratégie de la Fondation comprend des subventions sur cinq ans à huit programmes communautaires dans différentes régions du Canada qui offrent leurs services à des femmes et des filles ayant été soumises à l’exploitation. Ces programmes visent à développer des modèles de réponse communautaires pour mieux combattre la traite.