woman sitting by the ocean

La Journée de l’égalité salariale 2019
au Canada

« Le temps, c’est de l’argent », veut le dicton. Mais il y a un hic : lorsqu’on se donne la peine de faire le calcul, le temps des femmes n’a toujours pas la même valeur monétaire que celui des hommes.

Les femmes canadiennes ont dû travailler en moyenne 3,5 mois en 2019 pour égaler ce que les hommes avaient gagné au 31 décembre 2018. C’est pourquoi le 9 avril est désigné comme la Journée de l’égalité salariale en 2019.

L’écart salarial est un phénomène persistant au Canada, ce qui signifie que les femmes travaillant à temps plein gagnent encore moins que les hommes. Et cet écart ne concerne pas seulement le genre, car il est encore plus grand pour les femmes racisées, autochtones, en situation de handicap ou récemment arrivées au Canada.

Vous voulez agir dans le cadre de la Journée de l’égalité salariale au Canada?
Voici cinq moyens de sensibiliser votre entourage et de vous impliquer :

LAISSEZ LA FONCTIONNALITÉ DE RÉPONSE AUTOMATIQUE FAIRE LE TRAVAIL À VOTRE PLACE Set up your email's auto-respond to spread the word about Equal Pay DaySensibilisez votre réseau au sujet de la Journée de l’égalité salariale en configurant la fonctionnalité de réponse automatique de votre service de courriel pour diffuser le message et les ressources ci-dessous :

Bonjour! Je souligne aujourd’hui la Journée de l’égalité salariale!

Pourquoi? Parce qu’en moyenne, les femmes canadiennes ont dû travailler jusqu’au 9 avril 2019 pour égaler le montant que les hommes avaient gagné au 31 décembre 2018. C’est 3,5 mois de travail de plus!

Et ça n’est pas tout! Tandis que les femmes travaillant à temps plein gagnent en moyenne 25 % moins que les hommes, cet écart est encore plus grand pour les femmes qui subissent des formes multiples de discrimination. Selon Statistique Canada :

  • L’écart salarial entre les genres est de 35 % pour les femmes autochtones;
  • L’écart salarial entre les genres est de 46 % pour les femmes en situation de handicap (travaillant à temps plein ou partiel);
  • L’écart salarial entre les genres est de 29 % pour les nouvelles arrivantes;
  • L’écart salarial entre les genres est de 33 % pour les femmes racisées.

Je vous invite à faire comme moi et à copier/coller aussitôt que possible ce message dans la réponse automatique ou la signature de votre courriel.

Vous aimeriez en faire plus?
Visitez www.canadianwomen.org/fr/la-journee-de-legalite-salariale-2019

 

ENVOYEZ UNE LETTRE À VOTRE DÉPUTÉ.E
Set up your email's auto-respond to spread the word about Equal Pay DayAu lieu de nous contenter de mesurer l’écart salarial, pourquoi ne pas plutôt chercher à l’éliminer? Signez cette lettre pour demander à votre député.e de s’engager à prendre des mesures concrètes à l’égard d’enjeux importants comme :

    • la transparence salariale
    • les garderies et services de garde abordables et accessibles
    • l’augmentation du salaire minimum
    • les politiques et pratiques équitables en milieu de travail

 

RAPPELER LES FAITS :  EqualPayDay Fact 1
L’écart de rémunération entre les hommes et les femmes suscite de nombreux débats, et vous pouvez contribuer à dissiper les idées fausses en relayant les faits importants (en anglais) sur cet enjeu.

Suivez la Fondation canadienne des femmes sur Facebook, Twitter, Instagram, et LinkedIn, et diffusez les faits dans vos réseaux, ou cliquez sur l’image ci-dessus pour les sauvegarder et les partager directement.

 

 LISEZ ET RENSEIGNEZ-VOUS :
On Equal Pay Day, we can learn and share the facts about why the gender pay gap existsConsultez des ressources sur l’écart salarial entre hommes et femmes, ses causes et ses effets sur le potentiel de gain des femmes, ainsi que sur les mesures à prendre pour combler l’écart salarial (ressources en anglais).

 

FAITES UN DON POUR SOUTENIR
LA STABILITÉ FINANCIÈRE DES FEMMES :

L’écart salarial entre les hommes et les femmes est un facteur Woman works in skilled trades, one of the many programs supported by the Canadian Women's Foundationcontributif de l’instabilité financière des femmes et nuit à leur potentiel de gain à long terme.

En faisant un don à la Fondation canadienne des femmes, vous soutenez des programmes de développement qui renforcent la capacité des femmes à sortir de la pauvreté et à atteindre l’indépendance financière en démarrant leur propre entreprise, en apprenant un métier ou en développant leurs compétences professionnelles.