Notre approche

Lorsque l’on donne à une fille la possibilité de se créer une vie meilleure, elle acquiert un sentiment de confiance et apprend à surmonter les obstacles tels que la violence, la pauvreté et les stéréotypes sexuels.

Il est vrai que lorsqu’elles entrent à l’école, les filles réussissent en général mieux que les garçons en lecture et en écriture, et ont plus de facilité à établir des relations amicales. Toutefois, à mesure qu’elles approchent de l’adolescence, nombre d’entre elles ont le sentiment de ne pas être à la hauteur.

  • Au Canada, le groupe qui est le plus susceptible de subir des agressions sexuelles est celui des filles âgées de 13 à 15 ans.
  • Lorsque les filles entament l’adolescence, leur confiance en soi chute de façon marquée, et elles présentent des taux de dépression très élevés.
  • Continuellement exposées à des images hautement sexualisées de femmes dans la publicitéet les vidéoclips, à la télévision et au cinéma, elles en viennent à porter sur leur apparence physique un jugement extrêmement critique.
  • Triste constat : plus de la moitié des filles souhaiteraient être quelqu’un d’autre.

Mais si elles bénéficient d’une aide appropriée au moment opportun (entre 9 et 13 ans), les filles peuvent arriver à assurer leur sécurité physique, à maintenir un meilleur équilibre mental et à remettre en question les stéréotypes, afin de traverser de façon harmonieuse la période de l’adolescence.

Nous contribuons à l’autonomisation des filles en investissant plus de 2,6 millions de dollars* dans 14 programmes avant-gardistes, offerts dans 22 communautés un peu partout au Canada.

Extrêmement dynamiques, ces programmes pour filles seulement sont une combinaison éprouvée d’activités physiques, de nouveaux apprentissages, d’interactions avec des personnes qui constituent des modèles et de discussions de groupe.

Les filles s’amusent beaucoup, mais elles travaillent également très fort.

Elles apprennent que la science et la technologie peuvent être des matières agréables et amusantes à explorer. Elles acquièrent une compréhension des médias et apprennent à remettre en question les images stéréotypées qui les entourent. Elles discutent de questions épineuses comme la violence conjugale et l’abus d’alcool ou d’autres drogues. Elles comprennent comment faire des choix de vie plus judicieux et comment vivre leurs fréquentations en toute sécurité. Elles partagent leurs espoirs et leurs rêves. Elles commencent à s’affirmer et même à croire qu’un jour, elles pourraient elles aussi devenir des leaders.

En cours de route, elles acquièrent la capacité de vivre de nouvelles expériences avec confiance et de relever de nouveaux défis avec courage.

*Ce financement s’échelonne sur trois ans.