Conseil d’administration

JENNIFER FLANAGAN

Présidente et directrice générale, Actua
Ottawa, Ont.

Jennifer Flanagan est cofondatrice, présidente et directrice générale d’Actua, un organisme de bienfaisance national dont la mission est de faciliter la participation des jeunes Canadiens à des expériences transformatrices dans les domaines des STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) et de contribuer à l’innovation future au Canada. Jennifer dirige un réseau national d’organismes universitaires de partout au Canada offrant annuellement des programmes interactifs de STIM à quelque 225 000 jeunes de 500 collectivités. Au cours de la dernière décennie, elle a dirigé la conception de programmes nationaux spécialisés à l’intention de populations mal desservies, dont les filles et jeunes femmes autochtones, les jeunes de collectivités rurales ou éloignées et d’autres jeunes à risque. Pour mener ce travail à bien, Jennifer collabore avec de grandes entreprises du secteur privé ainsi qu’avec des gouvernements et d’autres organismes à but non lucratif.

Jennifer se consacre depuis longtemps au renforcement de l’autonomie des filles et jeunes femmes, ayant notamment siégé aux conseils d’administration de la Fondation filles d’action et de l’organisation International Network for Women in Engineering and Science. De plus, elle a siégé dans de nombreux conseils et comités internationaux voués à la création de projets éducatifs pour les jeunes. Jennifer a été nommée l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada en 2007. Elle a reçu en 2011 un prix Femme de mérite (éducation et formation) de la YWCA ainsi que la distinction du « Top Forty Under 40 » de la région d’Ottawa. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’Université du Nouveau-Brunswick et d’une maîtrise en administration de l’Université McGill de Montréal.

jessica houssian

Women Moving Millions
New York, NY et Vancouver, C.-V

Née à Vancouver, Jessica Houssian est tombée en amour avec le féminisme alors qu’elle était encore enfant, et n’a pas cessé depuis de se battre pour les droits des femmes. Titulaire d’un baccalauréat en études féministes et sur le genre (Bates College) et d’une maîtrise en collecte de fonds et subventionnement (New York University), Jessica adore vivre et travailler à l’intersection des droits des femmes et de la philanthropie, un positionnement inspirant qui, selon elle, a le pouvoir de transformer le monde.

Avant de se joindre à Women Moving Millions, Jessica a travaillé au sein de l’Inspired Philanthropy Group, une firme de consultants qui apporte un soutien aux particuliers et aux entreprises pour les aider à avoir un impact authentique et efficace. Dans une autre vie, elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe aux grands reportages à la revue Harper's Bazaar, où elle a appris à écrire et à réviser des textes ainsi qu’à respecter les échéances.

Jessica siège actuellement au conseil d’administration de la Fondation canadienne des femmes et à celui de RefugePoint, une ONG qui exerce ses activités aux États-Unis et au Kenya et qui fournit des solutions durables aux réfugiés les plus vulnérables au monde. Elle est administratrice de la Houssian Family Foundation et membre de Resource Generation et d’Emerging Practitioners in Philanthropy (EPIP). Jessica vit et travaille à New York.

ANGELA JOHNSON
Gestionnaire des communications, Communications Nouvelle-Écosse
Halifax, N.-É.

Au cours des vingt dernières années, Angela Johnson a travaillé comme spécialiste des communications, journaliste et productrice pour la télévision. En tant que journaliste, elle a conçu, produit et animé la série Our Community à la télévision de la CBC, qui présentait des reportages sur les diverses communautés de la Nouvelle-Écosse.

Depuis 2004, Angela est à l’emploi de l’agence de communication du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Communications Nouvelle-Écosse. Elle a notamment administré les services de communication du ministère des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure et ceux de la Commission de la fonction publique. Elle a également contribué à définir l’orientation stratégique du bureau des Affaires africaines de Nouvelle-Écosse. Elle travaille actuellement au ministère des Communautés, de la Culture et du Patrimoine et enseigne à temps partiel les fondements du journalisme aux étudiants de première année du programme de journalisme de l’Université Kings’ College de Halifax. Sur une base trimestrielle, elle agit aussi à titre de rédactrice en chef du magazine « Black to Business », la publication de la Black Business Initiative de Halifax.

Angela s’intéresse beaucoup aux enjeux qui concernent les femmes, et en particulier aux problématiques touchant les femmes défavorisées et les femmes de couleur. Elle a été directrice du Centre Dalhousie pour les femmes de Halifax, de 2002 à 2004, et coordonnatrice du Girls TV & Media camp ainsi que du Girls TV Camp & Club entre 2000 et 2004, à Halifax et Ottawa, pour le compte de la Women in Media Foundation (anciennement la Women’s Television Network Foundation). Ces programmes s’adressaient aux filles de 10 à 14 ans.

Elle a animé des ateliers et coordonné des programmes pour les Prix Griots du Canada, le Forum canadien sur la diversité et la culture, le Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes, le Réseau communautaire Cole Harbour, le Black Business Initiative et l’Office national du film du Canada.

Au sein du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Angela est membre fondatrice du Réseau des femmes afro-canadiennes dans la fonction publique, dont elle est actuellement coprésidente et au sein duquel elle agit comme présidente du comité de marketing et de communication. Angela est fière de participer à un projet dont l’objectif est de transformer la fonction publique provinciale en y faisant valoir la contribution des femmes afro-canadiennes ainsi que leur aspiration à la croissance et à l’avancement, et en favorisant la mise en œuvre d’actions correspondant à cet objectif.

JODY D.M. JOHNSON

Coprésidente, Conseil d'administration de la Fondation canadienne des femmes
Avocate générale associée, TransCanada
Calgary, Alb.

Jody Johnson est avocate générale associée chez TransCanada Corporation à Calgary, Alberta, où elle dirige le service des Contentieux, de l’arbitrage et des MSRD. Au cours de ses treize années au sein de l’entreprise, elle a mené et participé à un grand nombre de médiations, d’arbitrages et de litiges à la défense et au nom de TransCanada. Dans le cadre du service des Contentieux, de l’arbitrage et des MSRD, elle collabore avec de nombreuses unités fonctionnelles au sein de l’entreprise, dont les divisions électricité, oléoducs, territoire, risques, assurance et ressources humaines, et sa pratique l’amène à voyager dans plusieurs provinces canadiennes.

Ayant grandi à Calgary, Alberta, Jody a terminé un programme d’immersion en français et passé un an à Grenoble, France. Elle a obtenu un baccalauréat en arts de l’Université Queen’s, à Kingston, Ontario, en 1993, et un diplôme de droit de l’Université McGill de Montréal en 1997. Elle a siégé au conseil d’administration de l’école pour filles de Calgary, été membre des comités de financement de Future Generations (où elle recueillait des fonds pour financer des programmes à l’intention des femmes et enfants d’Afghanistan), de la maison d’hébergement pour femmes Discovery House, du Calgary Counselling Centre, de Youth in Motion, du Musée Glenbow et de Chickwagon.

Jody s’intéresse particulièrement à l’émancipation des femmes et des enfants. Ses enfants, les voyages, la randonnée, le cyclisme, le ski, la littérature et la cuisine font partie de ses passions.

DR. KRISTIN BLAKELY-KOZMAN
Vice-présidente, Conseil d'administration de la Fondation canadienne des femmes
Toronto, Ont.

Kristin Blakely-Kozman est titulaire d’un doctorat en Études des femmes et a reçu une formation de chercheuse à l’École d’ethnographie de Chicago. Autant sur le plan professionnel que personnel, elle s’intéresse aux inégalités sociales et à l’action collective, en portant une attention particulière à la stratification en fonction du genre et aux fondements idéologiques des mobilisations politiques des femmes.

Elle a donné des cours sur la sociologie des femmes, le genre, les sexualités, la théorie sociale et les politiques publiques. Elle enseigne actuellement au département de sociologie du Collège Glendon de l’université York. Elle a également participé en tant que panelliste et organisatrice de discussions à de nombreux congrès universitaires régionaux et nationaux et est souvent invitée par des écoles et des organismes à but non lucratif à traiter de sujets liés au féminisme et au genre à titre de conférencière. Kristin a coécrit Gender Worlds (2008), un manuel des Presses de l’Université Oxford, et a publié dans de nombreux journaux, dont Contemporary Sociology, Journal of International Women’s Studies, International Journal of Qualitative Methods et Journal of Family Issues.

Kristin a été membre du conseil de la YWCA Toronto, où elle a agi comme vice-présidente, présidente et membre du cabinet de la campagne principale pour le Elm Centre, et comme présidente du Comité des candidatures. Elle a également siégé au conseil de la YWCA Canada, où elle a présidé le Comité de leadership des jeunes femmes et fondé le Comité national de défense. En 2009, elle a été nommée Jeune femme extraordinaire de la YWCA Canada. Kristin a représenté Sociologists for Women in Society (un regroupement de sociologues féministes) aux Nations Unies, où elle a participé à la Commission de la condition féminine.

Dans le cadre de son engagement en faveur de la santé reproductive des femmes, Kristin agit à titre de membre du cabinet de la Campagne pour la santé des femmes et des nourrissons à l’Hôpital Mont-Sinaï et a auparavant siégé au conseil de direction de l’hôpital. Elle habite à Toronto avec son mari et ses trois fils. Elle s’implique comme parent bénévole aux écoles de ses enfants.

PAULA SMITH

CPA, CA
Trésorière, 
Conseil d'administration de la Fondation canadienne des femmes
Associée en certification, leader RGT, Commerce de détail et produits de consommation, Ernst & Young LLP
Toronto, Ont.

En tant qu’associée chez Ernst & Young, Paula Smith a acquis une vaste expérience en matière de commerce de détail, autant dans le secteur du commerce spécialisé que celui de la marchandise générale, ainsi qu’en ce qui a trait à la clientèle des produits de consommation. Paula est actuellement responsable de la direction des pratiques d’EY en matière de commerce de détail et produits de consommation dans la région du Grand Toronto.

Paula a une longue expérience de travail au sein de diverses entreprises privées et sociétés publiques, où elle s’est spécialisée en comptabilité IFRS et US, rédaction de rapports et services-conseils, en particulier dans les secteurs du commerce de détail et des sciences du vivant. Au cours des dernières années, elle a facilité l’entrée en bourse de nombreuses sociétés canadiennes aux États-Unis. Elle maîtrise les normes comptables IFRS et US GAAP et possède une grande expérience en matière de contrôles internes liés aux exigences de production de rapports financiers (SOX 404). Elle compte plus de vingt ans d’expérience avec EY à Toronto, donc un détachement de deux ans au service de vérification national canadien et un détachement de trois ans au service des Ressources humaines d’EY, où elle a dirigé la gestion de la performance, les compensations et le recrutement.

Paula a de l’expérience dans le secteur à but non lucratif en sa qualité de membre du comité des finances du Kingsway College School. Elle a également de l’expérience dans les conseils d’administration, où elle prodigue des conseils aux clients en matière de gouvernance et de risques financiers. Paula est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires avec distinction et est comptable agréée et CPA aux États-Unis.

MARILYN ROYCROFT

Toronto, Ont.

Marilyn Roycroft compte une trentaine d’années d’expérience en affaires publiques et gouvernementales, en éducation, en planification stratégique et en justice sociale. Elle a été secrétaire générale adjointe de la Fédération des enseignantes et enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (ETFO) et était auparavant responsable des relations avec les médias et le gouvernement pour la Federation of Women Teachers’ Associations of Ontario (FWTAO). De 1992 à 1995, Marilyn a travaillé au bureau du premier ministre de l’Ontario en tant que directrice du Secrétariat de la Commission des nominations publiques.

Marilyn a été chercheuse pour le compte du Nouveau parti démocratique à l’Assemblée législative de l’Ontario de 1973 à 1978, assistante spéciale de Stephen Lewis et Michele Landsberg de 1978 à 1981, et adjointe de direction du chef du NPD, Bob Ray, de 1981 à 1985. Entre 1973 et 1995, elle a géré plus de quinze campagnes électorales provinciales et fédérales et campagnes de direction du parti. Elle a été membre de l’exécutif provincial, du Comité femmes et de nombreux comités de planification électorale du NPD en Ontario.

Marilyn a été membre et vice-présidente du conseil du Social Planning Council of Metro Toronto, membre du Child Poverty Action Group, membre du comité de financement national du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (FAEJ), membre du conseil et vice-présidente du FAEJ, membre du conseil et membre de la direction du Lorraine Kimsa Theatre for Young People (aujourd’hui Young People’s Theatre - YPT), directrice de l’Association canadienne d’éducation (ACE) et membre du comité des petits déjeuners de financement de la Fondation canadienne des femmes. Elle a également agi à titre bénévole pour les programmes Out of the Cold de l’Église Unie métropolitaine et du Centre communautaire Regent Park.

Elle est actuellement membre du conseil de la Fondation FEAJ et présidente du comité consultatif du Fonds des filles de la Fondation canadienne des femmes.

Elle est également bénévole à Christie Gardens, une résidence pour personnes âgées à proximité de son domicile à Toronto. Marilyn est mariée à Peter Mosher et a deux fils, Max et Tom Mosher.

PAMELA WICKS

Directrice des services financiers, Pulse Seismic Inc.
Calgary, Alb.

Pamela Wicks s’est jointe à l’équipe de Pulse Seismic Inc. en 1988 comme contrôleuse. Elle a été promue au poste de vice-présidente des finances en 2007 et nommée directrice des services financiers en mars 2010. Pamela jouit d’une grande expérience en matière de direction et de négociation de transactions financières complexes.

En 2010, Pamela était la principale responsable des finances lors d’une importante transaction concernant l’achat de nouveaux actifs, laquelle a doublé la bibliothèque de données séismiques de Pulse 3D et mené à une augmentation substantielle de la capitalisation et de la valeur boursière de la société. En tant que directrice des services financiers, Pamela a joué un rôle important dans les relations avec les investisseurs, notamment en rencontrant les investisseurs institutionnels et en discutant des résultats financiers avec des analystes de l’industrie. Avant de se joindre à Pulse, Pamela a occupé des postes de comptable dans l’industrie des hydrocarbures extracôtiers sur la côte est canadienne. Elle a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université Memorial de Terre-Neuve en 1987 et reçu la désignation de comptable en management accréditée en 2001.

Beth Summers

BETH SUMMERS

Coprésidente, Conseil d'administration de la Fondation canadienne des femmes
Vice-présidente principale et directrice des finances, Superior Plus
Toronto, Ont.

« Rappelez-vous, il n’y a pas d’erreurs,seulement des leçonsAimez-vous vous-même, ayez confiance dans vos choix, et tout deviendra possible. »
– Cherie Carter-Scott

Beth Summers s’est jointe à Superior Plus en tant que vice-présidente et directrice des finances en novembre 2015. Auparavant, Beth a été directrice des services financiers chez Ontario Power Generation et Just Energy Group Inc. Elle a également occupé de nombreux postes de direction et de gestion, principalement en matière de stratégie, de financement, de fusions et d’acquisitions, de planification fiscale, de conformité, de gestion du risque, de trésorerie et d’opérations liées à la chaîne d’approvisionnement. Beth est comptable professionnelle agréée (CPA, CA) et est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université Wilfrid Laurier.

Laurie Clarke

Vancouver, C. -B.

À titre de dirigeante dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des services sociaux, Laurie Clarke a acquis plus de trente ans d’expérience à la tête d’organisations sans but lucratif vouées à la collecte de fonds.

Elle a été principale porte-parole dans tous les domaines liés au développement des fonds, à la fidélisation des donateurs et à l’intendance ainsi qu’aux relations avec le gouvernement et à la défense des droits. Ayant travaillé au sein de plusieurs conseils, elle possède des connaissances approfondies sur leur promotion, croissance et gestion.

Laurie a dirigé avec succès une variété d’organismes visant à attirer de nouveaux capitaux financiers et à apporter des améliorations structurelles. Elle a récemment siégé en tant que PDG de la BC Women’s Hospital Foundation et membre de son comité de cadres supérieurs. Dans le cadre de ses fonctions, elle a fourni une orientation stratégique pour déterminer les besoins prioritaires de l’hôpital et les intégrer dans les initiatives menées par la Fondation afin d’obtenir un financement du secteur privé, public ou gouvernemental.

Avant ses six ans de service à la BC Women’s Hospital Foundation, Laurie a été vice-présidente du développement du British Columbia Institute of Technology (BCIT) et directrice générale de la BCIT Foundation and Alumni Association pendant plus de dix ans. Membre de l’équipe de cadres supérieurs, elle a fourni une orientation et un leadership globaux dans la création et la gestion d’un programme de financement intégré, incluant la collecte de fonds pour des programmes spéciaux, les campagnes de souscription et les fonds de dotation.

Grâce à son dévouement pour le secteur caritatif qui comprend sa participation à l’Association of Fundraising Professional (AFP) en tant que membre et directrice, elle a remporté le prix national d’or pour collecte de fonds décerné par le Conseil pour l’avancement et le soutien de l’éducation.

Laurie est d’avis que les femmes et les filles méritent de pouvoir réaliser leur plein potentiel : retirer les obstacles et donner l’appui nécessaire est un objectif impérieux et louable compte tenu des contributions que les femmes font en vue d’améliorer les affaires, les industries, leurs communautés et familles.

ramona lumpkin

Halifax, N.-É.

Ramona Lumpkin a œuvré au sein de l’Université Mount Saint Vincent en tant que présidente et vice-chancelière de 2010 jusqu’à son départ le 30 juin 2017. Dans le cadre de ses fonctions antérieures, elle a occupé les postes de directrice du Collège universitaire Huron ainsi que de vice-présidente, affaires académiques, et rectrice à l’Université Royal Roads. Mme Lumpkin a commencé sa carrière universitaire au Kentucky où, pendant 13 ans, elle a rempli diverses fonctions en enseignement supérieur, dont la planification institutionnelle, le perfectionnement professionnel, le développement de la faculté et l’enseignement universitaire. Elle détient un doctorat en littérature anglaise de l’Université du Kentucky et a reçu une bourse Fulbright en Angleterre.

Au cours de sa carrière, Mme Lumpkin a travaillé activement comme porte-parole de la condition féminine : elle vise la promotion du rôle que jouent les femmes dans l’enseignement supérieur et tente d’améliorer l’accès à l’éducation pour les apprenants adultes et autochtones.

Elle est ancienne présidente de l’Association des universités de l’Atlantique, ancienne présidente du Forum international des femmes (région de l’Atlantique), ancienne membre du conseil d’administration d’Universités Canada, membre du conseil de Women Active de la Nouvelle-Écosse et présidente d’Engage Nova Scotia. En 2014, Mme Lumpkin a été nommée membre de l’Ordre du Canada pour son leadership en éducation postsecondaire, sa promotion d’initiatives d’apprentissage communautaires et son appui pour l’avancement des femmes.

Tammy harkey

Doyenne des services aux étudiants, Native Education College
Vancouver, C.-B.

Éducatrice chevronnée, Tammy Harkey compte plus de 20 ans d’expérience en matière de soutien aux Premières Nations partout au Canada dans l’élaboration de programmes culturellement pertinents qui appuient les apprenants autochtones. Sa passion est de faire en sorte qu’ils obtiennent le soutien dont ils ont besoin pour réaliser tout leur potentiel dans la société.

Tammy occupe actuellement le poste de doyenne des services aux étudiants et registraire du Native Education College. Elle détient un baccalauréat avec une mineure en éducation de la petite enfance, une maîtrise en programmes d’études et en enseignement, et est doctorante à l’Université Simon Fraser.

En outre, elle siège au conseil d’administration de la Dogwood 25 Society, au conseil des gouverneurs de l’Association des études supérieures et adultes autochtones, au comité consultatif autochtone du Justice Institute de la Colombie-Britannique et au comité directeur autochtone de l’Université Simon Fraser. En tant que membre élue au conseil de la bande indienne Musqueam, elle préside avec fierté les services communautaires axés sur la langue, la culture, l’éducation, la santé, l’emploi et la formation, les loisirs et la sécurité. Tammy aime passer son temps libre avec sa famille et ses amis. Elle est mère de deux filles (Megan and Danielle), qui ont entamé une carrière dans le domaine des soins infirmiers, et grand-mère de Lennox et Paxton. Dévouée à l’avancement de sa communauté, Tammy reconnaît les évènements passés, est consciente des besoins actuels et souscrit à la vision d’un monde meilleur.

sophie gupta

Directrice générale, Somel Investments Inc., Associée principale, Yaletown Partners
Montréal, QC

Sophie Gupta est cofondatrice et directrice générale de Somel Investments Inc., une société privée d’investissement qui met l’accent sur les entreprises émergentes en haute technologie. Elle travaille également à Yaletown Partners afin d’établir un fonds qui offrira un soutien aux entrepreneurs voulant mettre leur technologie en marché pour gagner des clients commerciaux et industriels.

Sophie a commencé sa carrière comme avocate à McCarthy Tétrault, où elle s’est spécialisée en fusions et acquisitions, en capital privé et en droit de la propriété intellectuelle.

Grâce à une vie professionnelle qui conjugue technologie et capital de risque, Sophie cherche à créer de meilleures possibilités afin de favoriser la participation des femmes dans des rôles de gouvernance et de leadership. Selon elle, les groupes et les fonds de femmes servent de catalyseurs pour l’innovation et représentent les perturbateurs nécessaires pour parvenir à l’égalité entre les sexes.

Sophie détient un baccalauréat en droit civil de l’Université Laval ainsi qu’un baccalauréat en commerce, avec spécialisation en commerce international, de l’Université d’Ottawa. Parfaitement bilingue, elle est membre du Barreau du Québec et de l’Association du Barreau canadien. Sophie est aussi coprésidente de la Fondation de la famille Gupta, bénévole active de la Croix-Rouge canadienne et membre du conseil d’administration du Fonds pour la femme de MATCH International.